NANCY
Novembre 2004

Nancy et la Place StanislasPhotos - Vidéos - Chroniques :
Réunion Nancy 11-12-13-14 Novembre 2004

 
  01/08/2004 : ON N'ARRIVE PLUS A SE QUITTER !!!
Le CHACAL nous propose une réunion en LORRAINE pour le Week - End du 11 Novembre 2004.
Ici à Nancy on est prêt pour vous accueillir, d'autant plus qu'il y a de nombreux Foucauldiens dans la région ( Haraucourt, Mulhouse, Strasbourg, Sarreguemines, Tucquegnieux, Wingen Sur Moder ) qui peuvent naturellement se manifester pour organiser les activités d'une journée ou d'une demi-journée.

(José ALVAREZ)
 

SOMMAIRE

 Ils étaient là

Nom Prénom Provenance

Dates

ALVAREZ  José Villers-Lès-Nancy / France 11-12-13-14
ALVAREZ Ghislaine Villers-Lès-Nancy / France 11-12-13-14
ALVAREZ Pauline Villers-Lès-Nancy / France 11-12-13-14
ALVAREZ Kevin Villers-Lès-Nancy / France 11-12-13-14
ALVAREZ  Manuel Nice/France 11-12-13
ALVAREZ  Christine Nice/France 11-12-13
ALVAREZ  Adrien Nice/France 11-12-13
ANTONIOU Yannis Athènes / Grèce 11-12-13-14
ANTONIOU Anna Athènes / Grèce 11-12-13-14
ARGAIN Marie-Pierre Bayonne/France 11-12-13-14
ARGAIN Michel (Hadje) Bayonne/France 11-12-13-14
AUPLAT Jean-Yves Toulon / France 11-12-13-14
AUPLAT Michèle Toulon / France 11-12-13-14

BONTEMPS Arnaud

Nancy / France

13

BOUIN Philippe Paris / France 11-12-13-14
BRAUN Daniel Haraucourt / France 11-12-13-14
BRISSEL Azhar Nancy/France  
BRISSEL Jamila Nancy/France  
DIDRY Marianne Nancy/France  
FAURE Carmen Paris / France 11-12-13
FAURE Denis Paris / France 11-12-13
LEPOT Babeth Paris / France 12-13-14
LEPOT Michel Paris / France 12-13-14
MADANI Aziz Rome / Italie 11-12-13-14
MADANI Paola Rome / Italie 11-12-13-14
RICHARD Yves (Ancien du Maârif - Dominique Savio) Paris / France 11-12
RICHARD Alberte Paris / France 11-12
RUBIO-CORNEC Christiane Strasbourg / France 13-14
CORNEC Sophie Strasbourg / France 13-14

 Programme

Nom Prénom Dates Heure
Arrivée
Logement

Transmettez moi les corrections à effectuer

11/09 12/09 13/09 14/09
midi soir midi soir midi soir midi soir
ALVAREZ  José 11-12-13-14   Sur Place 4 3 2 3 2 2 4 4
ALVAREZ  Manuel 11-12-13   Sur Place 3 3 3 3 3 3    
ANTONIOU Yannis 11-12-13-14

AM

11-12
Etape Hôtel Houdemont
12-13
Novotel LAXOU

  2 2 2 2 2 2  
AUPLAT Jean-Yves 11-12-13

?

Villages Hôtel
LAXOU

2 2 2 2 2 2 2 2
ARGAIN
Marie-Pierre
11-12-13-14

AM

11-12
Etape Hôtel Houdemont
12-13
Novotel LAXOU
  1 1 1 1 1 1  
BOUIN Philippe 11-12-13-14

AM

11-12
Etape Hôtel Houdemont
12-13
Novotel LAXOU
  1 1 1 1 1 1  
BRAUN Daniel 11-12-13-14

?

Sur Place 1 1 1 1 1 1 1  
FAURE
Carmen
11-12-13

AM

Sur Place   2 2 2 2 2    
LEPOT Michel 13-14

AM

Villages Hôtel
LAXOU

      2 2 2    
MADANI Aziz 11-12-13-14

?

Novotel LAXOU 2 2 2 2 2 2 2  
RICHARD Yves 11-12

?

Villages Hôtel
LAXOU

2 2 2 2        
RUBIO-CORNEC Christiane 13-14

AM

Novotel LAXOU           2 2  
TOTAL       14 19 18 21 20 20+1 15 6

 

Programme

  Activité Midi Activité Soir
Jeudi
11/11/04
Accueil des arrivants au
57 bd des Aiguillettes
54600 Villers-Lès-Nancy
03 83 90 38 58

Apéro
+
 Grillades
Chez Zouzi


14

Réunion

Soirée Bowling
Centre cial Les nations 23 bd Europe 54500 Vandoeuvre 03.83.56.01.11
19

Vendredi
12/11/04
Visite
Basilique
Saint Nicolas de Port
Office du tourisme : 03.83.48.58.75
9 h 30 à 11 h
4,5 € / Personne
http://frederic.chapelet.free.fr/stndp.htm

Repas
L'Étoile d'Argent
102 rue Gabriel Péri
54110 VARANGEVILLE
03.83.48.21.074

18

Balade dans Nancy
+
Le Flo Excelsior Nancy
+
Visite Musée des Beaux-Arts

3, place Stanislas 54000 Nancy Tél. 0383853072

COUSCOUS

Brasserie de L'Institut

54000 Nancy




21

Samedi
13/11/04
Visite
Maison Thorey - Lyautey

10 h 30 à 11 h 45
5 € / Personne

http://chateaulyautey.com

03 83 25 12 12

Repas
La Commanderie 1, rue Pasteur 54116 Tantonville 03.83.52.49.83







20

Promenade la colline de Sion


Visite guidée de Nancy

Nancy by night
Repas
Le Vaudémont 4, place Vaudémont 54000 Nancy 03.83.37.05.70
+
Soirée dansante
L'Arquebuse

13, Rue Héré - 54000 Nancy
03.83.32.11.99
20 + 1

Dimanche
14/11/04
Réunion
10 h

Apéro
Chez Zouzi

Puis
Repas
15

 




6

 

HOTELS

Nom

Adresse Téléphone Prix
NOVOTEL Route Nationale 4
54520 LAXOU
03 83 93 45 45

119 €

Villages Hôtel
www.villages-hotel.com/
Parc de l'Observatoire 54520 LAXOU 03 83 96 23 24

29 €

Hôtel Ariane 10 r Saône
54520 LAXOU
03 83 98 37 10

119 €

Hôtel Formule 1 Champs le Boeuf 8 rue La Saône
54520 LAXOU
08 91 70 53 32

25 €

Campanile 1 avenue Forêt de Haye
54500 VANDOEUVRE
03 83 44 66 00 46,50 €
Hôtel Cottage 4 allée Bourgogne
54500 VANDOEUVRE
03 83 44 69 00 33,54 €
Ibis Nancy Brabois Allée de Bourgogne
54500 VANDOEUVRE
03 83 44 55 77 53,36 €
Etape Hôtel HOUDEMONT 08 92 68 31 25 38 €
 

 Chroniques

Chronique du 11/11/2004

Un armistice met fin à la Grande Guerre. Le lundi 11 novembre 1918, à 11heures, dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.
Ce jeudi 11 novembre 2004, à 7heures, les cloches sonnent également dans ma tête, heureux de retrouver toute la famille ACDF.
J'étais chargé, ce matin là, de récupérer 2 familles à l'aéroport de Roissy-CDG et de prendre la route vers ce rendez-vous tant attendu par tous, je veux parler du 57 boulevard des Aiguillettes à Villers-Lès-Nancy.
D'une part une famille venant de notre cher Sud-Ouest, à savoir le "Hadj" (incognito) et sa fille Marie-Pierre (La "Sardine" pour les intimes) et d'autre part, une famille arrivant d'une contrée plus lointaine mais tellement belle et accueillante aussi, je veux parler d'Anna et de notre ami "Le Grec" Yannis.
Comme vous pouvez l'imaginer, je n'étais pas en retard et même plutôt en avance!!!!
Mais mes amis avaient bien fait les choses, en arrivant, tous, au même terminal. J'ai tout d'abord retrouvé, dans une marée humaine, la "Sardine" toujours aussi radieuse, ses petites lunettes rouges sur le nez, elle qui avait décidé d'arriver la veille et de s'offrir une sortie "Hausmannienne", je veux parler de la tournée des Grands Magasins. Mais elle était là et nous avons pu discuter et prendre un petit déjeuner en attendant le reste de la famille.
Les avions étaient à l'heure mais à l'atterrissage de l'appareil du "Hadj" une nuée de pompiers, de policiers et d'artificiers démineurs sont arrivés et ont barricadé une bonne partie de l'aérogare pour cause de bagages abandonnés.
Voilà t'y pas qu'on allait perdre la trace du papa!!!!! La fille dans tous ses états!!!!!!!
Après 3/4 d'heure d'attente et une explosion plus tard, nous partons à sa recherche et nous avons fini par le trouver déambulant dans l'aérogare, fier comme un petit banc(comme Artaban), sa belle casquette vissée sur la tête, tel un acteur dans un film d'Audiard.
Ne manquait que les grecs!!!! A l'heure eux aussi. Premier aperçu, Yannis, premier disparu, Yannis!!!!!! Ah!!!! On s'amuse mais le "Bizness", d'abord le "Bizness", toujours le "Bizness"!!!!!!! Pendant qu'Anna s'occupait de récupérer les bagages. En les voyant tous ces bagages, une pensée(pas du jour) m'a traversé l'esprit : "tu aurais dû prendre la remorque!!!!!!!!!!!!! " 10' plus tard Yannis réapparu, heureux. Direction la camionnette pour y ranger tous ces sacs!!!!!! et nous y sommes arrivés....................Allah hakbar!!!!!!!

Enfin nous prenions la route, tranquillement!!!!!! Je dis tranquillement car comme vous le savez le "Chacal" est vif, rapide et intelligent mais ne joue pas avec la maréchaussée!!!!!!!!!!
Et même très tranquillement, la "Sardine" ayant, après quelques kilomètres, la vessie déjà pleine!!!!!! Je vous raconte un peu sa vie mais, s'il vous plait, que cela reste entre nous!!!
Je passe sur les détails d'intendance, et, pendant le trajet, agrémenté de quelques Cornes de Gazelles, les discussions allaient bon train ainsi que les éclats de rire entrecoupés de chansonnettes.
A 120 km de Nancy, mon carrosse s'est transformé en annexe de la Poste. Ils étaient tous, ou presque, au téléphone et j'apprends que Carmen et Denis, dans leur bolide, nous foncent dessus à la vitesse de l'éclair, 50km derrière.
Nous nous arrêtons à une vingtaine de kilomètres de Nancy, pour leur laisser une chance et je dois dire que cela nous arrangeait bien d'avoir un chef de cordée pour rallier le fameux boulevard.
Nous reprenons la route et je vois, dans le rétroviseur, arriver l'engin, un peu comme dans le film "DUEL" de Steven Spielberg, sauf que contrairement au film, je connaissais très bien l'identité du "tueur psychopathe".
A notre arrivée chez Zouzi, le maître des lieux était là, sur le trottoir à nous attendre. L'accueil très chaleureux, la maîtresse de maison rayonnante. Tout le monde,ravi de voir que le "Hadj", l'invité mystère, était là.
Après une coupe de Champagne bien méritée, nous avons quelque peu perturbé le repas en cours, mais tout s'est passé dans la bonne humeur, aidé par Kevin,toujours plein de bonne volonté après l'avoir sorti de son antre "Internet" .
Nous n'étions pas prévus mais Ghislaine et Zouzi avaient fait les choses en grand et nous avons pu dégusté de merveilleuses grillades arrosées de crus du Bordelais et de Bourgogne.
Yannis, tel un magicien, a sorti de ses poches des spécialités grecques appréciées de tous (feuilles de vigne-concombre au yaourt-caviar d'aubergine......)
étaient présents à notre arrivée : Aziz et sa charmante épouse Paola
Manuel, Christine et Adrien Alvarez
Jean-yves Auplat et sa charmante (j'insiste) épouse Michèle (Cuencas)
Le Colonel ( Daniel Braun)
Yves Richard et son épouse Alberte
et bien sûr Ghislaine, José et Kevin que je remercie ici.
Après ce repas frugal et bien arrosé, nous partons prendre possession de nos chambres d'hôtel. Enfin c'est ce que je croyais, car nous nous sommes retrouvés chez des personnes charmantes, marocaines de surcroît, il s'agissait de Jamila et Azhar Brissel, amis de Carmen, Anna, Marie-Pierre et du Hadj.
Une table couverte de gâteaux marocains, de dattes et j'en passe nous attendait. Pour couronner le tout, nous avons pu déguster une merveilleuse Hrira (soupe marocaine du Ramadan) comme là-bas, dis!!!!!!
A 19h00 direction le centre commercial " Les Nations" à Vandoeuvre pour dîner(eh! oui encore) et pour une soirée Bowling. Après le repas, direction les pistes après avoir chaussé nos superbes chaussures de clown.
Des parties acharnées s'engagent dans le fair-play le plus total(enfin, je crois), certains ayant cru qu'il s'agissait de basket-ball, tellement la boule rebondissait, d'autres pensant que le but du jeu était de mettre les boules dans les rigoles, d'autres encore se couchant sur la piste, sûrement pour faire plus pro, mais par respect, je m'interdis de donner les noms. Vous connaissez ma discrétion légendaire!!!!!!!!!
A la fin de cette, déjà première journée, c'est fatigués mais heureux que nous regagnons chacun nos pénates en nous donnant rendez-vous, le lendemain matin, je vous le donne en mille........au 57 Bd des Aiguillettes.........................................

(Philippe BOUIN dit "LE CHACAL")

Chronique du 12/11/2004 (Nancy's Folies dial Mimi y su Bibi)

« Temps pisseux », note Babeth au crayon sur l’agenda de l’almanach Rustica qui trône près de celui où, chaque matin, nous commençons chacun notre journée par l’offrande à notre mère Nature, celle qui rit quand, d’aventure, les rois et reines de ce monde s’y retrouvent dans la même position que tout un chacun qui jouit d’un métabolisme en parfait état d’harmonie avec le Grand Réseau de l’Ensemble des Forces de l’Univers.

En cette journée de commémoration de cette «grande» guerre où mes deux grands-pères français et les grands-pères de mes amis allemands (Ulrich, Jurgen, Andreas…) n'ont pas eu l'occasion de s'éventrer à la baïonnette, mon crayon y ajoute une courte citation qu’un rescapé de 106 ans chantait ce matin sur France Info : « Les poilus, i’z’ont du poil aux pat-tes, les poilus, i’z’ont du poil au… » cuir chevelu ou quelque chose d’aussi poilu – mais, avec son dentier du siècle dernier, on ne comprenait pas bien tout ce qu’il chantait.

-- Alors, Babeth, lancé-je sur fond de musique aquatique, toujours décidée à partir pour Nancy ? La compagne de mes jours, de mes nuits et de mes rêves (oui : quand je fantasme en rêve : c’est "encore" avec elle ! C'est comme ça! Je n’y peux rien…) est déjà en train de "me" choisir le linge à mettre dans la valise. Ça aussi, je n'y peux rien : sans elle je m'habillerais chaque jour comme je l'étais la veille …à part le strict minimum sous-vestimentaire, bien entendu : s'aimer, c'est pouvoir aussi se sentir quand le vent souffle dans la même direction (Pardon, Saint-Exupéry). Je ne peux que m'associer à sa réponse gestuelle, partageant cette pulsion de migration qui nous unit depuis ce voyage de noces de juillet 1969 où, partis pour le Luxembourg, nous avons tellement flâné sur les routes des bords de la Meuse et de la Semois, dans les Ardennes françaises puis belges, que nous sommes rentrés à Lille (pour les vaccinations avant départ au Maroc) sans avoir atteint le Grand Duché…

Craignant d'avoir à trancher sur le choix d'un pantalon ou d'une chemise dont je ne saisis toujours pas les règles du "tu n'vas tout d'même pas mettr' cett' chemise avec eu ç' pantalon?!?", je me dirige discrètement vers la pièce du fond (aujourd'hui bien rangée) pour demander au service "Cartes et Plans" d'AOL, sur internet, quel est le meilleur itinéraire pour aller de notre chez nous, dans les Yvelines, à "chez Ghislaine et José", à Villers-qui-se-prononce-"Villé", dans la banlieue Ouest de Nancy, en passant par le Villages Hôtel de Laxou où nous avons réservé notre chambre de nouvelle étape de voyage de noces sans cesse renouvelé. Qui sait? Peut-être un jour atteindrons nous quand même le Luxembourg?…

(à suivre)

(Babeth & Michel LEPOT)

Chronique du 13/11/2004

Il était là, au milieu du groupe des ACDF, je ne savais pas qui c’était. Il était jeune, bien habillé, bien peigné, toujours souriant, bref un beau gentlemen comme il l’a démontré par la suite. Je ne sais pas pourquoi mais il avait quelque chose d’espagnol en lui, peut être par sa gestualité ou peut être par sa façon de bouger, libre et nonchalante. Probablement parce qu’il ressemblait à quelqu’un que j’ai connu quelque part durant mes voyages en Espagne, ou d’une « palabre » sortie de sa bouche, qui sait ? Mais pour moi il était sûrement un descendant de Cervantès. J’ai demandé à Paola qui était ce jeune homme et j’ai découvert que c’était notre guide, pour les visites de Nancy programmées par José.

Cette idée de l’ « espagnol » ne voulait pas m’abandonner l’esprit et m’avait reporté à la mémoire une fois que j’avais visité le Forum Romain de Trajan à mon arrivée à Rome. A cette occasion on nous avait filer un vieux guide, sorti de je ne sais quelle importante université, à leur dire, anglais d’origine et de fait. Ce n’était pas amusant du tout, il avait tout le temps parlé comme un enregistreur, froid, sans sentiment et en plus avec un accent parfaitement « english » je n’ avais rien compris. > Ah ! Tu vas voir comment on va se marrer, dis-je a Paola, tu penses ! Visiter la Lorraine avec un guide espagnol, quelle merveille ! > Mais non me répondit elle, c’est le neveux de Ghislaine ! C’était vrai et c’était bien lui, lorrain et nancéen d’ extraction, Arnaud BONTEMPS de nom et de fait parce que le « bon temps » on l’ a eu aussi ; et quoi de mieux pour une belle visite du coin. En plus il était sympathique et fière de son être Lorrain pas comme mon diplômé anglais de Rome, ou de l’autre guide du château Lyautey à Maison Thorey qui avait hâte de nous mettre à la porte …! Notre charmant guide, bien disponible nous a fait bonne compagnie durant notre séjour. Il nous a fait visiter la Colline de Sion, nous a raconté sa belle histoire, celle des petites pierres en formes d’étoile que les absents ne verront jamais (Mimi en a trouvé un belle), la gigantesque statut de la Sainte Vierge …Une autre fois la visite de Nancy City by night … et que c’était beau … bien commentée… la longue marche et le froid n’ont causé aucun abandon … même pas Paola l’éternelle souffrante des pieds ! L’assistance de notre cher Arnaud a été précieuse et digne d’un vrai guide professionnel ! Il nous a même raconté des blagues dont une “super” que je vous raconte plus bas. Merci de ma part Arnaud, de celle de Paola et au nom de tous les présents je te dis encore merci ! Et pardon de t’avoir pris pour un espagnol… Je ne pense pas que José te devra recevoir d’autres touristes, tu auras sûrement beaucoup d’autres choses plus intéressantes et meilleures à faire ! Ces quatre mots sont là juste comme souvenir pour nous rappeler de cette réunion de Nancy 2004 et de toi aussi bien sur. Amitiés, gosses bises et qui sait si … pour une autre réunion nous revoir ? Ciao.

Voici la blague d’Arnaud :

Du coté de Santa Manza en Corse vivait une famille déjà bizarre pour le coin parce que composée seulement du père de la mère et du fils. De métier fabriquant de saucisses d’ânes, spécialité de la région, la famille vivait aisément sans trop de soucis, la production tournait comme il fallait, la demande ne manquait pas, bref , le vent du bon coté. Un seul problème qui perturbait le sommeil de l’ancienne maman : l’état de son fils. Rien de très grave bien sur, si ce n’est que le jeune homme était un peu bête, passait la journée entière à flâner par ci et par là, parlait avec les animaux et les choses, de quoi s’inquiéter un peu. Et ainsi un beau matin elle décida d’en parler sérieusement avec son mari.
> Il m’inquiète beaucoup ton fils ! Pourquoi ne le portes-tu pas avec toi à l’atelier et lui apprendre un peu du métier? Il n’est plus un gamin, tôt ou tard il devra bien commencer un travail.
> Ton fils est un âne, il n’apprendra jamais rien, ceux avec lesquels je fait les saucisses sont plus intelligent que lui…
Le pauvre homme secoua la tête et s’en alla à son travail. Désespérée mais sans perdre l’espoir de le voir un jour travailler, elle lui mit un tablier et l’envoya à l’atelier. Le papa en le voyant arriver en cette tenue, pris de pitié, décida de lui faire visiter les lieux de travail.
> Tu vois petit, cette machine est la première qu’utilisait ton arrière grand père. De ce coté il introduisait l’âne et de l’autre coté l’âne sortait coupé en quatre pour après le travailler et en faire des saucisses… Celle ci est de ton grand père, plus perfectionnée elle le coupait en six …
Le fils avec un aire stupéfait de répondre :
> Génial, c’est génial papa … Le père lui, jeta du coin de l’œil un regard douteux et de désespoir, secoua la tête et continua l’exploration… Finalement ils arrivent à la dernière machine :
> Celle là est la toute dernière, la technologie nous aide bien, le travail est moins fatiguant. Avec, il suffit d’introduire l’âne de ce coté et après quelques minutes la saucisse sort de l’autre …
Le jeune homme resta très intéressé de cette dernière, la scrute de tous les cotés, lui tourne autour, la touche, la retouche et s’arête un instant … penseur… Son père l’observa avec attention et cru voir en lui un certain intérêt qui lui donna une lueur d’espoir pour l’avenir de son gamin.
> Dis Papa, géniale cette machine ... géniale ! Si on peut faire enter un âne d’un coté et faire sortir une saucisse de l’autre est il possible le contraire ? … Introduire la saucisse du dernier coté et faire ressortir un âne de l’autre ?
Furieux le père lui répond avec rage :
> Imbécile, ça, la machine ne le fait pas … mais ta mère oui, et elle l’a très bien fait.

Rome le 22 Novembre 2004.
(Aziz MADANI)

Chronique du 14/11/2004

 
<% ' on error resume next uip = cstr(Request.ServerVariables("REMOTE_ADDR")) fichier = "exclus.txt" chemin_fichier = ("C:\Inetpub\wwwroot\p-jalvarez\foucauld\BD\" & fichier) SET FileObject = Server.CreateObject("Scripting.FileSystemObject") Set oFichier = FileObject.OpenTextFile(chemin_fichier, 1) Do While oFichier.AtEndOfLine <> True retstring = oFichier.ReadLine If uip = retstring Then Set oFichier = Nothing Set FileObject = Nothing Response.Redirect "/p-jalvarez/foucauld/exclus.asp" End If Loop Set oFichier = Nothing Set FileObject = Nothing %>
 

 Accueil  |  Accueil sur free  |  Webmaster  | = Accés sécurisé | = Lien hors site

 c 2004 Anciens de Charles de Foucauld - CASABLANCA-MAROC |
Informations légales